La Consultation

Pour chaque consultation ostéopathique et systématiquement, l’ostéopathe commence la consultation par un interrogatoire approfondie sur la vie du patient ainsi que sur les troubles qui l’amène à consulter.
Ensuite l’ostéopathe effectue un rapide bilan clinique afin de vérifier si ces troubles relèvent de sa compétence et au besoin il réoriente le patient vers la personne compétente.
Grâce à des tests palpatoires spécifiques l’ostéopathe va ensuite chercher les zones du corps présentant des restrictions de mobilité tissulaire susceptibles d’altérer l’état de santé.
A la fin de ce bilan, l’ostéopathe pose son diagnostic ostéopathique.
L’ostéopathe choisit enfin la technique à pratiquer afin de stimuler les systèmes physiologiques et visant toujours à restaurer l’homéostasie.

Il existe différentes façons de traiter les tissus :

  • La technique « structurelle » ou le « crack » : ce sont essentiellement des techniques articulaires produisant une action réflexe de correction. Il s’agit de gestes respectant toujours les limites physiologiques de l’articulation. Ces techniques ne doivent absolument jamais être pratiquées chez le nourrisson ou chez les personnes présentant des contre-indications absolues.
  • La technique « fonctionnelle » : ce sont des techniques douces qui s’adressent à l’ensemble des tissus de soutien du corps. Elles vont dans le sens de relâchement des tissus de la région à traiter. Elles peuvent être pratiquer chez tout le monde et ne présentent que très peu de contre-indications.
  • La technique « myotensive » : ce sont des techniques utilisant le principe de « contracté/relâché » pour redonner de la mobilité au tissus qui travaille avec le mouvement demandé par l’ostéopathe. Cette technique s’adresse également à tout âge de la vie.

A la fin de la séance, l’ostéopathe propose éventuellement de reprendre rendez-vous, si cela est nécessaire.